retour

         

 

  





L’apôtre est celui ou celle qui établit ou fortifie une ou des Églises, un ou des groupes de croyants. La première marque d’identification des apôtres est en fait qu’ils sont des « envoyés de Dieu ». La seconde marque est leur autorité spirituelle et la troisième, ils devraient avoir un caractère affermi. Un apôtre peut efficacement apporter des bénédictions divines par ses paroles, ses prières et l’imposition des mains. Les apôtres ont souvent l’habileté, la capacité et les qualités pour accomplir ce que Dieu leur a demandé d’accomplir. Ils ont aussi reçu la grâce d’être capables d’opérer dans les quatre autres dons de ministères soit : prophète, évangéliste, pasteur et enseignant. Ils attirent aussi à eux de façon surnaturelle d’autres responsables qui ont ces dons de pasteur, d’enseignant, d’évangéliste et de prophète. Ainsi, l'apôtre sera entouré de ces autres responsables qui vont l'aider à répondre à l'appel que Dieu lui donne. (photo: Apôtres Jacques et Nicole Philibert)



Ils (Elles) sont ceux qui annoncent le message de Dieu. Il est littéralement celui que Dieu appelle à parler en son nom. Les mots du prophète véhiculent une autorité spirituelle avec une emphase très directe, et puissante. Capables de briser les murs d'emprisonnement dans la vie d'un individu, d’un groupe, d’une Église. En général, les mots du prophète sont empreints d'une force naturelle de conviction soit pour changer de direction, prévenir d’un danger, ou encore amener une correction soit à l’apôtre, à une Église ou encore à un groupe. Ils sont connus pour leur engagement, leur intensité et leur cœur accablé de lourds fardeaux.



Le mot évangéliste veut dire « celui qui annonce la bonne nouvelle ». Un évangéliste n’est pas très concerné par l’idée d’approfondir les vérités bibliques. Son appel le pousse à amener les non-croyants à répondre aux vérités essentielles de la Bible. Son cri du cœur est d’amener l’Église à répondre à la grande commission de Matthieu 16.15 : Matthieu 16.15 : « Allez par tout le monde et prêchez l’Évangile… » La motivation première d'un évangéliste est d'aider les non-chrétiens à trouver le chemin du salut et le pardon des péchés. Son onction attire les gens et les convainc de péché. L'indécision est exposée à la lumière de l'Esprit, et ceux qui l'écoutent sont poussés surnaturellement à répondre à l'appel de Dieu. (photo: Robert Briand)



Les pasteurs ne sont pas nécessairement ceux qui prêchent et dirigent la congrégation. L’onction pastorale telle que décrite dans la Bible est l’onction surnaturelle qui pousse les bergers à s’occuper des brebis, et les brebis à aller vers les bergers à cause de l’amour qu'ils dégagent.





L’onction que reçoit le docteur quand Dieu l’appelle est une onction qui pousse la personne à aider les autres à comprendre les principes bibliques ou les vérités de Dieu. Comme les pasteurs, ils portent le troupeau dans leur cœur, et sont souvent attristés de voir les brebis vivre dans la défaite à cause d’une mauvaise compréhension des principes bibliques. On les reconnaît à leur passion pour l’enseignement, et non pas à cause de leur scolarité. Cette passion vient de l’onction, elle fait partie de la grâce ou don. Il ou elle est capable de communiquer les informations nécessaires à la santé du corps de Christ. Ces personnes ont parfois des révélations venant directement du trône de Dieu, afin de pouvoir faire comprendre la parole de Dieu. C'est l'Esprit de vérité qui rend libre et qui agit à travers un enseignant oint de Dieu.